DHEAUSA.COM

  DHEAusa.com en Français                                                           
Français         English         Español       Português       Deutsch         Italiano

DHEAUSA.COM

  DHEAusa.com en Français                                                           
Français         English         Español       Português       Deutsch         Italiano

DHEAUSA.COM

     DHEAusa.com en Français                                    
   Français    English    Español   Português   Deutsch    Italiano

Maladies cardiaques et DHEA

Il y a un lien clair entre le taux de DHEA et les maladies cardiaques: quand celui-ci décline, l’incidence de maladies cardiovasculaires augmente chez les hommes comme chez les femmes. Les hommes diabétiques présentant un faible taux de DHEA sont les plus susceptibles de développer des maladies coronaires. Le risque morbide est le plus haut chez les hommes de moins de 70 ans qui ont un taux très faible de DHEA. La DHEA joue un rôle protecteur contre le développement de l’athérosclérose et les maladies coronariennes, spécialement chez les hommes.

Plusieurs mécanismes sont impliqués: inhibition du G6PD, modification de la gamme des lipides; suppression de l’agrégation des plaquettes; et réduction de la prolifération cellulaire. Les hommes avec un faible taux de DHEA-S sont plus susceptibles d’avoir de l’athérosclérose et des dépôts de calcium dans l’aorte abdominale. Comme le cortisol accroît le risque d’attaque cardiaque et la sévérité de l’athérosclérose chez l’homme, augmenter l’apport de DHEA pour accroître sa proportion par rapport au cortisol semble réduire les risques cardiovasculaires. Toutefois la même association semble inefficace chez la femme.

Des études préliminaires indiquent de possibles bénéfices à la prise de DHEA par les patients présentant une accumulation de plaques de cholestérols dans leurs artères.

Infarctus du Myocarde

Il existe une relation entre un faible taux de DHEA et les crises cardiaques prématurées chez les hommes. Les personnes atteintes de graves troubles cardiaques et ceux frappés de crises cardiaques aigues montrent un faible taux de DHEA 3 à 4 mois avant la crise.

 

Etudes cliniques

  • Une étude réalisée en 1986 a montré qu’un haut niveau de DHEA, déterminé par une simple mesure, est lié à un risque plus faible de morbidité par risques cardiovasculaires.
  • Les recherches de University of California Medical School montrent qu’à chaque augmentation d’un microgramme par millimètre de taux sanguin de DHEA-S, obtenu par un apport oral, correspond une diminution de morbidité, toutes causes confondues, de 36%. Ces résultats ont été compilés lors d’une étude sur 242 hommes âgés de 50 à 70 ans. Une baisse de 48% de la mortalité par athérosclérose et maladies cardiovasculaires a été constatée chez les sujets traités à la DHEA.